L’homme sur la Lune

Publié le par Bernard Monnier

 

.

C’est à croire que le seul intérêt d’envoyer des hommes dans l’espace est de nous montrer des images fabriquées en studio. 



Qu’elle soit matérielle ou cérébrale, 
la misère est le fondement de la société de l’argent ! 
(Le malade,  l’industrie première.) 

GENS QUI RIENT.  GENS QUI PLEURENT. 

 






L’homme sur la Lune   



Pour l’homme,  il n’existe que deux moyens pour aller sur la Lune.  Soit la connaissance,  soit l’ignorance. 



Question : 
De ces deux moyens,  la connaissance ou l’ignorance,  quel est celui qui assure une réussite absolue ? 

Réponse : 
Dès l’instant où il suffit de lui montrer des images réalisées sur terre pour qu’un individu soit irrémédiablement convaincu que l’homme est allé sur la Lune (…) 

 

  


 
L’imposture des Américains sur la lune   

 



 

 

 

 

Les photos de la NASA sont-elles truquées ? 

Dans toute cette affaire,  on oublie toujours les caméramans qui,  avant tout le monde,  sont descendus les premiers pour filmer les premiers pas de l’homme sur la lune. 

 

 

 


La seule conclusion de la science est qu’il est impossible à l’homme d’aller sur la lune. 
L’homme n’a jamais marché sur la lune et n’y marchera JAMAIS. 

Par la connaissance,  il n’a jamais été envisagé d’envoyer des hommes sur la lune.  Tout n’a été que mensonge et manipulation. 

Pourquoi risquer sa vie inutilement,  et pour y faire quoi ?  En allant sur la lune ? 
Alors que des images de cinéma d’intox à deux balles suffisent à convaincre. 

De Gagarine aux Américains sur la lune,  tout n’est qu’imaginaire.  Tout est faux,  comme le reste. 


 

 

 




À suivre 




Conclusion : 
De Gagarine aux Américains sur la lune,  l’homme dans l’espace n’a été qu’une farce de curé. 

La compétition Russo-Américaine a été une mise en scène. 
Les uns comme les autres n’étaient pas dupes.  Le mensonge des uns nécessitait le mensonge des autres. 
Voilà qui démontre une fois de plus qu’une compétition est destinée à faire courir le ânes.  (Pendant qu’ils courent,  ils ne réfléchissent pas pourquoi ils courent.) 



Commenter cet article

aludra 10/08/2009 14:24

Moi aussi, j'ai marché sur la lune ! J'avais 25 ans, la télé en noir et blanc, pas (encore) de magnétoscope, de micro-onde, ni de lave-vaisselle. Jamais pris l'avion non plus !
400 000 km ne me surprenaient guère, +120° ou -250°, les radiations ? Je m'en fichais ! J'avais LA FOI !